Vos images peuvent parler… Encore + !

Thinglink, facile d’utilisation, cet outil vous permettra d’apporter du dynamisme, de l’interaction à vos images.

Thinglink permet d’ajouter de l’interaction à une simple image, en faisant apparaître de petites infobulles cliquables qui amènent à une vidéo, un site internet, un post-it, une google map, des sons, du texte, des badges de réseaux sociaux, des liens… 

Vous percevez le concept ???

Libre à votre créativité ! Thinglink : l’outil à découvrir

 

 

Testez

https://www.thinglink.com/

Quelques exemples

Exemplesd’utilisation pédagogique

Sourcehttp://ien-castelnau-le-lez.ac-montpellier.fr/1/?p=2895

Comme  support de cours
Les images interactives peuvent être créées par l’enseignant comme support de cours ou pour les travaux de recherche préparatoires à la leçon. Ce sont aussi d’excellents moyens d’approfondir une notion déjà étudiée. Elles peuvent aussi être utilisées par les élèves pour présenter un exposé à la classe !

Comme outil d’évaluation ou portfolio d’apprentissage
Pourquoi ne pas demander aux élèves de créer une image interactive comme évaluation finale ? Compléter l’image d’une seigneurie par du texte et de la vidéo, légender une carte de géographie avec du texte et des photographies, ajouter sur l’image d’un engrenage les vidéos filmées en classe lors des expériences réalisées en sciences…

Comme support de différenciation pédagogique 
L’enseignant peut aussi fournir une image interactive aux élèves afin de favoriser la différenciation pédagogique, en utilisant par exemple plusieurs formes d’intelligences : une image symbolisant la cigale et la fourmi, un enregistrement sonore de la poésie lié à l’image, un point interactif vers la biographie de La Fontaine…

Des idées et des exemples d’utilisation  

  • Réaliser son autoportrait interactif avec ses passions, ses centres d’intérêt (production d’écrits, arts visuels).
  • Légender une photographie d’instruments de musique en y intégrant leur son (éducation musicale).
  • Approfondir et enrichir le vocabulaire des élèves en proposant une image interactive d’un mot (définition, différents champs d’utilisation, prononciation, représentation non-linguistique).
  • Travailler le vocabulaire d’un domaine dans une langue étrangère (enregistrements des mots dans l’image du corps humain par exemple).
  • Création de cartes de géographie associant carte et photographie de paysages.
  • Création de frises chronologiques interactives (photographie de personnage, vidéos explicatives d’un évènement).
  • Commenter un tableau en histoire des arts.